top of page

À chaque cheval son cavalier!

Une question qui revient souvent avec mes clients est comment choisir le bon cheval. Donc dans notre blog ce mois-ci, je vais vous donner quelques conseils afin de choisir le cheval qui vous est adapté.


Comme tous types de relations, celle avec votre cheval doit être gagnante/gagnante pour perdurer dans le temps. Ce que je veux dire par là est que chacun doit apporter quelque chose à l’autre. Les relations à sens unique sont plus souvent qu’autrement difficiles. Il faut donc s’assurer d’être en mesure de répondre aux besoins du cheval qu’on achète, pas seulement chercher un cheval qui va combler nos propres besoins.

Les étapes de la vie d’un cheval

Afin de bien comprendre les besoins des chevaux, revenons tout d’abord sur quelques notions de base sur les différents stages dans la vie d’un cheval et les besoins qui leur sont associés.

  • De zéro à six mois, les chevaux ont besoin de vivre avec leurs mères, tout simplement.

  • Par la suite, de six mois à deux ans, ils se doivent d’aller à la “garderie”. Tout comme les humains, la garderie n’est pas un milieu de travail où les poulains vont travailler ou forcer, mais un environnement dans lequel on doit leur inculquer un une petite routine, des choses de base tel que marcher en laisse, leur prendre les pieds, les amener à la douche, dans la remorque, etc. Le tout sous forme de jeux afin de ne pas leur mettre de stress ni les brusquer, car la garderie c’est l’étape de la découverte.

  • À deux ans, c’est l’école qui commence. De deux à trois ans, c'est “l’école primaire”. On commence à apprendre des notions de base et on continue à maintenir une certaine discipline. Les poulains ont le droit de faire certaines choses et d’autres non. À cet âge-là encore, les chevaux ne forcent pas physiquement.

  • De trois à quatre ans, c’est la phase de “l’école secondaire”. Et tout comme les humains, les chevaux doivent apprendre à être plus disciplinés, il faut faire les devoirs, être plus autonomes. Les chevaux doivent apprendre à se responsabiliser aussi.

  • De quatre à cinq ans vient la phase des “hautes études”. C’est à cette étape que les chevaux commencent leur spécialisation dans une discipline particulière. On commence à avoir une idée de leurs potentiels et de ce qu’ils aiment le plus.

  • Après cinq ans, c’est la phase du “marché du travail”. À cette étape-là on leur trouve une carrière qui peut aller jusqu’à dix ou douze ans. Quand on parle de carrière, c’est une discipline particulière comme, un cheval de baril, de course, ou de cours, de saut, etc… C’est aussi une phase pendant laquelle les chevaux doivent travailler plusieurs jours par semaine.

  • Après avoir été éduqué, avoir eu sa carrière, monté régulièrement, on parle de la “semi-retraite”. On peut leur donner une vie plus relaxe, comme leur faire faire de la randonnée ou être un cheval de débutant. C'est un cheval qui n’a plus besoin d’être monté ou de travailler régulièrement.

  • Par la suite, c'est tout simplement la “retraite” bien méritée!

Il est évident que certains chevaux vont passer certaines phases à des âges différents, par exemple la race peut être un facteur d’influence pour déterminer l’âge de passage d’une phase à l’autre. Maintenant que vous avez une meilleure idée des besoins de chaque phase, voyons comment cela rentre en ligne de compte quand vient le temps d’acheter votre cheval, et surtout leur importance !

L'achat de votre cheval selon vos besoins... et ceux de votre futur cheval

Beaucoup de mes clients me consultent pour l’achat de leur cheval et un bon nombre d’entre eux me disent chercher un cheval qui répond à leur besoin, mais on oublie un concept essentiel qui est, vous en tant que cavalier êtes-vous prêt à combler les besoins du cheval ? Le temps est un élément fondamental à réfléchir avant de commencer votre processus d'achat. Combien de temps avez-vous à accorder à votre cheval par semaine ? Si votre horaire est chargé et que votre souhait est vous occuper de votre cheval une fois par semaine, vous n’aurez probablement pas le temps de vous occuper d’un cheval qui est dans les phases d’éducation, et il vous faudrait probablement privilégier un cheval qui est plus à la “semi retraite” dont les besoins sont moins importants.

Chaque phase demande un type d’implication très distincte. Un cheval qui est dans sa phase d’apprentissage ou les phases “école” a besoin d'environ 5 jours d'entraînement par semaine. Avez-vous le temps ? Avez-vous les compétences et connaissances nécessaires pour enseigner à un cheval qui est dans une phase d'apprentissage ? Avez-vous le timing, les mains, la coordination nécessaire pour enseigner à ce cheval les bons exercices, êtes-vous capable de bâtir le bon programme d’entrainement adapté au besoin de ce cheval ? Les chevaux athlétiques, ou qui sont dans leur phase de “carrière”, sont aussi des types de chevaux qui demandent beaucoup de temps et d’énergie dans leur apprentissage. Ils ont besoin d’être encadrés pour progresser et performer. Avez-vous les connaissances pour faire avancer votre cheval et l’amener au niveau supérieur ? Avez-vous le temps, les ressources, mais aussi les installations nécessaires pour le supporter dans sa performance ?

Un poulain comme premier cheval ?

Une erreur très fréquente est d’aller chercher un cheval trop jeune pour vos compétences sous prétextes de l’avoir longtemps avec vous. Mais les phase les plus jeunes sont celles qui demandent le plus de temps, car encore une fois, le cheval a besoin d’être éduqué. Et une mauvaise éducation peut parfois entrainer des problèmes de comportement sur le long terme. Si vous n’avez pas encore toutes les connaissances pour bien réussir l'éducation de ce jeune cheval, avez-vous les moyens financiers de le faire travailler avec un entraineur professionnel ?

Savoir auto-évaluer ses propres besoins et capacités

C'est important de cerner ses propres besoins, mais aussi d’évaluer correctement votre capacité à supporter le cheval au travers de ses différentes phases de vie. Vous aussi en tant que cavalier vous avez des phases d’apprentissage, mais aussi des spécialités que vous préférez et il est primordial d’être à l’écoute de tous ces facteurs afin de faire un choix éclairé. Lorsque vient le temps de vous choisir un cheval, il est très important de prendre le temps d’analyser quelles sont vos capacités à répondre à leur besoin avant de regarder quels sont les besoins qu’ils peuvent combler. Car votre rêve peut rapidement tourner au cauchemar lorsque le match cavalier-cheval est mal équilibré.

Sur ce, bon entrainement!

Éric St-Arnault

290 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 Comments



Excellent résumé Éric! Tellememt important d’acheter un cheval qui convient à nos habiletés et connaissances afin d’avoir un parcours interesssnt et se ueitsird.

Like
Sophie Dubois
Sophie Dubois
Feb 01, 2023
Replying to

Merci Denise!!

Like

Martin St-jean
Martin St-jean
Jan 26, 2023

Dans son livre "Préparation Physique Équine" l'auteur nous fait remarquer à quel point le manque de connaissances en ce qui concerne le développement musculaire et la souplesse influence les résultats, Exemple une difficulté à tourner au barils est pour les entraineurs "pros" une question d'éducation 'dans la tête' alors que ce n'est que physique. La même chose se produit en saut et en dressage. Je vous recommande fortement ce livre.

Like
bottom of page